Du 21 au 31 mars, les bénévoles Dre Marie-Chantal Hudon et Dre Nicole Vachon, optométristes, se sont rendues à Saint-Louis au Sénégal afin d’offrir une première formation sur les soins oculaires primaires aux équipiers du nouveau programme de prévention et de lutte contre la cécité qui a débuté en janvier 2019.

[Voir cet article en format PDF]

UNE NOUVELLE COLLABORATION PROMETTEUSE  

Après un projet ponctuel de deux semaines grâce auquel 2 000 patients ont pu bénéficier d’un examen de la vue et de lunettes, IRIS Mundial a continué sa collaboration avec l’Association St-Louisienne pour la Vue (ASV) afin de les aider à mettre en place une offre de soins oculo-visuels pérenne. Grâce à l’octroi d’un financement du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, un Programme de Prévention et de Lutte contre la Cécité (PPLC) a débuté pour une période de deux ans. Ce programme a pour but d’améliorer la santé visuelle des femmes et des hommes de la région de Saint-Louis leur permettant d’améliorer leur qualité de vie et de participer activement au développement socioéconomique de leur communauté. Il s’agira d’une part de doter la communauté d’une structure de soins visuels grâce à la construction et l’équipement d’une clinique communautaire. D’autre part, le programme offrira des examens de dépistage en région éloignée, des examens plus approfondis en clinique communautaire ainsi que des chirurgies oculaires au centre hospitalier régional de Saint-Louis. Enfin, des séances de sensibilisation et d’éducation sur l’hygiène et la santé visuelle seront données à la population.

L’équipe, composée de deux infirmières, d’un lunetier et d’une assistante administrative, travaille en collaboration avec un ophtalmologiste. En vue de favoriser l’autonomisation et la pérennité, le programme se concentrera également sur le transfert de connaissances auprès des équipiers et de notre partenaire. Différentes formations sur les soins oculaires primaires ainsi que dans le domaine de la gestion en santé sont prévues. C’est dans ce cadre que nos deux bénévoles sont parties fin mars.

PREMIÈRE FORMATION POUR LES ÉQUIPIERS DU PROGRAMME

Dre Hudon et Dre Vachon étaient nos pionnières puisqu’elles initiaient la première formation d’une longue série. Elles avaient pour mandat de former les membres de l’équipe sur l’anatomie de l’œil, les défauts de réfraction, les principales maladies oculaires présentes au Sénégal, les tests à effectuer en dépistage et le référencement auprès de l’ophtalmologiste qui vient chaque mois afin d’offrir des soins oculaires secondaires.  Les deux infirmières ainsi que le lunetier ont participé à la formation. L’assistante administrative, très intéressée d’en savoir plus dans le domaine de la santé visuelle s’est jointe à eux. Les participants ont démontré un vif intérêt pour l’ensemble des ateliers, surtout lors de la présentation de vidéos éducatives et la pratique sur certains instruments ophtalmologiques !

Dre Hudon nous témoignait : « J’ai été impressionnée par le niveau de connaissances et les compétences des membres de l’équipe du programme. Nous avons avancé beaucoup plus vite et dès lors plus loin que prévu. Ils avaient soif de connaissance et les échanges furent très riches et constructifs ».

 

 

 

 

 

« Les formatrices étaient vraiment dynamiques, claires et précises dans leurs explications, ce qui nous a vraiment motivé à y participer. Nous n’avons vraiment pas le regret que vous soyez notre partenaire ».

Mme Aïda Sarr, infirmière

DONS DE MATÉRIEL ET REMISE DE LUNETTES

Grâce à des dons généreux de nos partenaires, notamment la boutique IRIS de Rouyn Noranda, Innova et la Fondation Air Canada, c’est chargées de précieux équipements ophtalmologiques que nos deux bénévoles ont voyagé.

Lors de leur passage à Saint-Louis, elles en ont profité pour remettre un don en matériel au Service d’Ophtalmologie du Centre Hospitalier Régional de Saint-Louis. En effet, durant la mission de novembre 2018, les bénévoles d’IRIS Mundial ayant procédé aux chirurgies oculaires dans cet hôpital avaient pu constater le manque d’équipement au sein de ce service.

Ainsi, une lampe à fente et un autoréfractomètre ont été remis en présence du vice-président de l’hôpital. Un tonomètre sans contact et une lampe à fente ont par ailleurs été remis à l’Association Saint-Louisienne pour la Vue pour équiper leur clinique communautaire.

Enfin, Dre Hudon et Dre Vachon ont eu le plaisir de remettre des lunettes adaptées à cinq enfants qui avaient reçu un examen de la vue lors de la précédente mission de novembre 2018.

En effet, « si nous voyageons avec 6000 paires de lunettes pour être certains de pouvoir trouver une paire adaptée à chaque patient sur les 2000 que nous voyons, il arrive que certaines personnes aient des troubles visuels tellement spécifiques que nous ne pouvons pas leur en fournir directement », nous partageait Mihaela Mara Somogyi, opticienne – responsable du dispensaire, participante à la mission de novembre 2018. Mihaela était donc repartie avec les ordonnances de ces cinq enfants ayant des besoins spécifiques (puissances de -16, -17 ou de gros astigmatismes de -6, -7) et a pu leur faire tailler des verres spécifiques grâce au généreux soutien de Nikon et du Laboratoire New Look[1].

Profitant de la venue des deux optométristes, ces lunettes ont pu être remises à leurs bénéficiaires. Dre Hudon nous témoignait : « la maman du petit garçon à qui nous avons remis des lunettes (puissance de -12,5 à un œil et -16 à l’autre œil), était tellement reconnaissante qu’elle en pleurait. C’était un moment très émouvant pour tous ».

LES PREMIÈRES CLINIQUES MOBILES

La venue des deux formatrices était aussi l’occasion de commencer les activités en stratégie avancée du programme. Deux cliniques mobiles ont été organisées pour pouvoir pratiquer ce qui avait été enseigné durant la formation. La première s’est tenue dans une école pour des enfants tandis que la seconde a pu être organisée dans une communauté des environs de Saint-Louis pour des adultes. La clinique mobile est un moyen de pouvoir consulter des personnes qui n’ont pas l’occasion de se déplacer pour faire un examen de la vue. Elles bénéficient d’un premier dépistage et sont référées au besoin à la clinique communautaire à Saint-Louis.

77 patients ont pu être vus lors des deux demi-journées par les membres de l’équipe du programme sous la supervisions des Dres Vachon et Hudon. 73 paires de lunettes ont été vendues à un tarif social adapté aux capacités financières des patients. Il est en effet important pour la viabilité du programme de commencer à vendre les lunettes, même si c’est pour une somme modique. Ce fut enfin l’occasion pour les équipes du programme de faire passer des messages de sensibilisation et d’éducation sur l’hygiène et la santé visuelle, indispensables à titre de prévention de la cécité et des troubles visuels.

À son retour, Dre Vachon nous témoignait : « Mon expérience à Saint-Louis se résume comme une belle réalisation, un séjour mémorable avec plein de rencontres intéressantes, de bons échanges et de nouvelles découvertes. Je souhaite à l’équipe en place de réaliser et de poursuivre jusqu’au bout le projet qui est en cours avec IRIS Mundial ».

 

[1] Nous remercions également IRIS Iberville et IRIS Ste Rose d’avoir taillé et monté les lentilles pour que les lunettes soient prêtes à temps pour être envoyées avec les 2 optométristes.

Cet article est aussi disponible en: Anglais