450-688-9060 #281 irismundial-info@iris.ca

Voici Dr Benoit Tousignant, optométriste bénévole chez IRIS Mundial depuis plusieurs années! Ce dernier a réalisé 5 missions avec IRIS Mundial, dont la première à Pachuca au Mexique en 2000, avant l’enregistrement officiel d’IRIS Mundial. Il a également été administrateur de 2012 à 2015, afin d’aider à la prise de décision stratégique concernant l’organisation. Depuis près de 8 ans, Benoit est un atout essentiel dans la collaboration avec l’école d’optométrie de l’Université de Montréal, où il est d’ailleurs professeur agréé. En effet, grâce à sa collaboration, 2 articles scientifiques, publiés dans la revue Médecine tropicale et Santé internationale, et 3 affiches scientifiques, présentés dans des congrès d’optométrie, ont pu être réalisés. Ces publications se sont concrétisées grâce à la création de statistiques épidémiologiques basées sur la rigoureuse collecte de données des derniers projets ponctuels d’IRIS Mundial. Également, Benoit a significativement contribué à la création officielle d’un stage crédité offert aux étudiants en optométrie de l’UdeM au sein du PPLC Limbé d’IRIS Mundial en Haïti. Merci Benoit pour ta collaboration exceptionnelle sur plusieurs dossiers! Voici ce qu’il avait à nous raconter sur son expérience avec IRIS Mundial :

-Qu’est-ce qui vous a motivé à vous impliquer pour aider les plus démunis ?

« Pour moi, le fait de pouvoir mettre mon expérience et expertise à contribution du plus grand nombre, surtout pour ceux dans le besoin, donne un sens à mon travail.  Faisant partie des privilégiés de ce monde, même sans être une personne fortement religieuse, je retrouve bien du sens dans la phrase “à ceux qui ont beaucoup reçu, il sera beaucoup demandé”. »

-Qu’est-ce que votre implication chez IRIS Mundial vous a apporté ?

« Pour moi, je peux dire qu’IRIS Mundial a été un point tournant dans ma vie.  C’est ce qui m’a poussé à aller étudier en santé publique/mondiale.  De là, ma carrière a pris une toute autre dimension et m’a permis de travailler en Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans d’autres pays en développement; puis de retour à Montréal, de me tourner vers la santé des populations moins bien desservies (Premières Nations, détenus, personnes en situation d’itinérance, etc.). IRIS Mundial a été un énorme catalyseur. »

-Pouvez-vous relater un moment marquant de mission ?

« Difficile de choisir… la mission de Labrousse (Haïti) en 2003 a été très marquante, par les conditions de travail complexes, mais tellement stimulantes.  J’avais une fenêtre (sans vitre) à côté de ma station de santé oculaire, qui donnait sur la jungle, et par laquelle venaient régulièrement s’appuyer les enfants pour nous regarder. Simplement magnifique. »

-Quelle est la mission à laquelle vous pensez en premier lorsque vous pensez à IRIS Mundial, et pourquoi ?

« Pachuca au Mexique en 2000.  Mon tout premier voyage avec IRIS Mundial.  C’est là que j’ai mordu à pleines dents dans ce genre de travail pour la première fois et que j’ai été “victime” de la piqûre.  J’y ai aussi fait des rencontres inoubliables, ou renforcé des liens d’amitié encore présents à ce jour. »