450-688-9060 #281 irismundial-info@iris.ca

Voici Elisabeth Duncan, opticienne et bénévole IRIS Mundial. Cette dernière a pris part à 9 projets ponctuels avec IRIS Mundial, dont le premier remonte à Iquitos au Pérou en 2004. Lorsqu’elle a goûté à la coopération internationale pour la première fois, Elisabeth y a découvert un fort intérêt et n’a cessé dès lors de cumuler les missions, que ce soit avec IRIS Mundial ou d’autres organisations. Lors de sa dernière mission avec nous à Miragoâne en Haïti, Elisabeth était responsable du dispensaire, c’est-à-dire qu’elle gérait l’équipe en charge de trouver la meilleure paire de lunettes usagées possible selon les besoins du patient examiné : un travail colossal, tant sur place qu’en amont!  En effet, dans les mois précédant la mission, elle se déplaçait de Gatineau jusqu’à l’entrepôt de Saint-Jérôme pour venir aider à la préparation des paires de lunettes (tri, analyse, classification). C’est dire que lorsqu’elle s’implique dans un projet, Elisabeth y investit corps et âme! Voici ce qu’elle avait à nous témoigner dans le cadre de son implication avec nous :

« Partir en mission, c’est aller à la rencontre de l’autre, c’est le partage des connaissances et des cultures. Tout d’abord, c’est la rencontre avec l’équipe avec laquelle tu partageras une expérience unique. Des gens débordants d’énergie qui se concertent dans un seul et même but. Des gens généreux et imaginatifs qui feront tout ce qui est possible afin que la mission soit une réussite. Les partenaires sur le terrain qui nous accueillent à bras ouverts, avides de connaissances et qui font l’impossible pour nous simplifier la vie et nous offrir tout ce qu’il y a de meilleur avec les ressources locales disponibles. Et enfin, les bénéficiaires, le peuple qui nous accueille comme des « stars ». La plupart de ces gens possèdent très peu, mais pour la majorité, ce sont des gens heureux, souriants et très résilients.

Voir et vivre de telles expériences remet les valeurs à la bonne place et tout cela est très nourrissant. Faire des missions de coopération internationale, on aime ou on n’aime pas. Pour moi, ce fut déterminant. J’ai été tatoué au cœur, je ne peux m’en passer. Chaque mission a son coup de cœur et ne serait-ce qu’un seul moment par mission et nous pourrions dire : « Mission accomplie ». Mais ce n’est pas le cas, car chaque petit geste posé est important pour celui ou celle qui le reçoit. Évidemment, ma première mission en Amazonie au Pérou en 2004 avec IRIS Mundial, restera la plus importante, car elle a été le déclencheur de cette belle et douce folie qui m’habite et nourrit ma vie depuis.

Merci au fondateur Jean-Pierre Tchang et à IRIS Mundial de m’avoir accordé cet immense privilège de faire partie de cette grande famille. »