450-688-9060 #281 irismundial-info@iris.ca

Par Julie Roegiers, Directrice Générale

Soucieux de favoriser une plus grande autonomie en termes de soins visuels dans les pays en développement, IRIS Mundial vise la mise en place et la prise en charge de services de soins oculo-visuels permanents par des partenaires locaux, dans le respect des cultures et des structures du pays. Suite à la mission de novembre 2018 au cours de laquelle 30 bénévoles canadiens ont permis à 2000 personnes de bénéficier d’un examen de la vue ainsi que de soins, IRIS Mundial s’est engagé vis-à-vis de son partenaire sénégalais, l’Association St-Louisienne pour la Vue (ASV), à les soutenir afin d’offrir un service de soins oculo-visuels accessible pour les plus démunis de la région de St-Louis.

Grâce à un financement du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) IRIS Mundial a pu décrocher une subvention du Programme québécois de Développement international (PQDI) permettant de soutenir l’ASV dans son initiative de solidarité. Le Programme de Prévention et de Lutte contre la Cécité (PPLC) de Saint-Louis a vu le jour au 1er janvier 2019, pour une phase initiale de deux ans. Ce programme vise la mise en place d’une structure de soins visuels durable dans la localité de Saint-Louis.

« Au moins 2,2 milliards de personnes dans le monde sont atteintes d’une déficience visuelle ou de cécité, parmi lesquelles au moins 1 milliard présente une affection qui aurait pu être évitée ou qui n’est toujours pas traitée » – Rapport mondial sur la vision de l’OMS (2019).

CONTRIBUTION AU DÉVELOPPEMENT

Selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé1 (OMS), au moins 2,2 milliards de personnes dans le monde sont atteintes d’une déficience visuelle ou de cécité, parmi lesquelles au moins 1 milliard présente une affection qui aurait pu être évitée ou qui n’est toujours pas traitée. Par ailleurs, la charge des affections oculaires et des déficiences visuelles n’est pas répartie de manière égale : les plus touchés sont généralement les personnes vivant en milieu rural, les personnes à faible revenu, les femmes, les personnes âgées, les personnes handicapées, les minorités ethniques et les populations autochtones.

Parmi les plus grands facteurs à l’origine des affections oculaires les plus courantes, on note la détection tardive en raison de la médiocrité ou le manque d’intégration des services de soins oculaires. En effet, de nombreuses personnes n’ont pas accès à des examens systématiques permettant de détecter les maladies et de dispenser les soins ou les traitements préventifs appropriés. Or, la vision est le sens le plus dominant parmi les 5 sens et joue un rôle crucial dans toutes les facettes de la vie. Globalement, les sociétés sont construites sur la capacité de voir. La vision contribue grandement aux activités de la vie quotidienne et permet aux personnes de s’épanouir dans tous les aspects de la vie. Elle est également cruciale à l’accomplissement éducatif, à la participation au marché du travail, elle aide à la socialisation, renforce la confiance en soi et le bien-être. Il est donc clair qu’au niveau économique, améliorer la santé visuelle des populations bénéficiaires aidera à augmenter leurs capacités motrices, leur productivité, leurs possibilités d’emploi et leurs revenus. Avec le PPLC, nous visons à améliorer la qualité de vie des bénéficiaires et ainsi contribuer à les faire participer activement au développement socioéconomique de leur communauté.

UN PROGRAMME INTÉGRÉ POUR LES PLUS DÉMUNIS

Grâce au PPLC, la population de la région de Saint-Louis pourra bénéficier d’un service intégré de soins oculaires : de la prévention à la prise en charge l’équipe du programme a à cœur de faciliter l’accès aux plus démunis.

En matière de prévention, des séances de sensibilisation sur la santé oculo-visuelle et l’hygiène visuelle sont organisées dans des lieux publics et dans les écoles. En plus des séances données par les membres de l’équipe du PPLC, des acteurs-relais au sein des communautés véhiculent également les messages de sensibilisation. Formés en amont par l’équipe du programme, ceux-ci sont des instituteurs d’écoles et des Badiénou Gokh (système de « marraines de quartier » mis en place par le gouvernement pour venir en appui aux structures de santé). Ces derniers jouent également un rôle clé au niveau du référencement pour le dépistage. En vue d’effectuer le dépistage, des cliniques mobiles sont organisées dans les communautés reculées et les écoles afin d’offrir des soins oculaires primaires et référer au besoin certaines personnes pour un examen plus approfondi auprès d’un ophtalmologiste.

Enfin, les personnes référées sont prises en charge au Centre ophtalmologique communautaire Sanar lors des journées ophtalmologiques organisées une fois par mois. Un des seuls ophtalmologistes de Saint-Louis est présent lors de ces journées pour procéder à un examen approfondi et leur prescrire des lunettes correctrices ou au besoin, des chirurgies à l’hôpital régional de Saint-Louis (les chirurgies sont financées par le programme également).

En plus des formations données aux équipiers du PPLC de manière bénévole par des optométristes et opticiens, IRIS Mundial a participé à la construction du centre ophtalmologique communautaire Sanar et à son équipement grâce à de nombreux dons en matériel : lunettes, instruments d’optométrie, d’optique, etc.

APPUI FINANCIER ET FORMATION CONTINUE

Grâce à la subvention reçue du MRIF, IRIS Mundial est en mesure d’appuyer financièrement l’ASV pour la mise en place de leur ambitieux programme. Le Centre communautaire Sanar a pu être construit et équipé en matériel d’optométrie et d’optique varié : autoréfractomètre, lampe à fente, visiomètre, siège d’examen, etc. Par ailleurs, IRIS Mundial accorde de l’importance au transfert de connaissances et à la formation continue des professionnels locaux. Depuis le début du programme, quatre formatrices bénévoles se sont rendues à Saint-Louis pour former les équipiers du PPLC. En mars 2019, deux optométristes ont pu débuter la formation des infirmières et de l’opticien dans le domaine des soins oculaires primaires. En novembre 2019, une optométriste et une opticienne sont parties pour poursuivre la formation en soins oculaires primaires ainsi que pour former l’opticien du programme.

Ayant le souci de pérennité, IRIS Mundial enverra un bénévole en février 2020 pour réfléchir avec le partenaire à l’autonomisation financière de leurs services. Il est important d’entamer la réflexion très tôt dans la mise en œuvre du programme si on veut en garantir la durabilité.

Merci à nos partenaires et bénévoles !

Merci au Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec pour la subvention octroyée pour une période de deux ans grâce à laquelle ce programme a pu voir le jour.

Merci à IRIS, Le Groupe Visuel dont l’appui financier annuel permet de financer en partie ce programme.

Merci également à tous les partenaires qui apportent leur contribution non monétaire, mais indispensable à ce programme : Essilor qui a donné du temps pour réviser et emballer de l’équipement et qui a fait de l’appui technique à distance pendant de longues heures. La Fondation Air Canada grâce à qui nous pouvons voyager avec l’équipement que nous donnons pour le programme, l’ONG DESI pour la mise à disposition de leurs bénévoles spécialisés dans le développement, le Book Humanitaire pour leur travail en amont dans l’élaboration de ce programme, la boutique IRIS de Rouyn-Noranda et IRIS, Le Groupe Visuel pour les dons en matériel, Innova et Kleargo.

Merci à notre partenaire, l’Association St-Louisienne pour la Vue et son équipe qui font un travail remarquable dans le cadre de ce programme.

Merci à nos bénévoles qui contribuent généreusement à la formation de l’équipe du programme : 

  • Dre Marie-Chantal Hudon, optométriste (formation de mars 2019)
  • Dre Nicole Vachon, optométriste (formation de mars 2019)
  • Dre Francine Lavallée, optométriste (formation de novembre 2019)
  • Sophie Duchesne, opticienne (formation de novembre 2019)
  • André Racine, expert en gestion des organisations (formation de février 2020)

Enfin, merci à tous les autres bénévoles d’IRIS Mundial qui travaillent dans l’ombre mais sans qui ce genre de programme ne pourrait exister : les bénévoles du conseil d’administration, les bénévoles qui préparent les lunettes et l’équipement, les bénévoles qui se mobilisent pour identifier des dons en matériel, etc.

Depuis 2001, IRIS Mundial a réalisé 21 missions de formation, 24 projets ponctuels et la mise en place de deux programmes permanents en Haïti et un au Sénégal. Les projets d’IRIS Mundial ont permis de venir en aide à plus de 89 000 personnes. Nous aidons des milliers de personnes à mieux voir le monde !